Comment créer un jardin sec ? Le guide complet en 5 étapes

jardin sec

Pour partager l'article 👉

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le jardin sec, alternative très appréciée dans les nouvelles créations de jardins. À la fois économique, écologique et facile d’entretien c’est la solution à beaucoup de contraintes. Vous souhaitez un jardin sec dans votre extérieur ? Mais vous ne savez pas comment vous y prendre ou vous avez besoin de plus d’informations sur le sujet ? Nous allons vous donner des pistes et des inspirations dans ce guide complet en tachant de répondre à la question : comment créer un jardin sec ?

1. Le jardin sec, qu’est-ce que c’est ?

Le principe de jardin sec repose sur quelques caractéristiques bien précises. La première est d’avoir un faible besoin en eau pour son fonctionnement et son bon développement. En effet, le jardin sec repose sur la présence de matières minérales et de plantes adaptées au milieu sec ou aride.

Il faut tout de même préciser qu’un jardin sec n’est pas forcément un jardin désertique. Nous reviendrons dessus lors de la partie suivante.

Grâce à ses caractéristiques particulières, le jardin sec est intéressant écologiquement et économiquement. Ces deux points sont fortement liés au peu d’arrosage que nécessite un jardin sec. Et par conséquent du peu d’eau stagnante qui va persister dans les sols (qui peut entraîner certaines maladies ou pourrissements).

Outre le faible besoin en arrosage du jardin sec, le faible besoin en nutriments des plantes se prêtant à un tel type d’aménagement octroie également l’avantage de moins nécessiter d’enrichissement ou de dépose d’engrais dans le sol et donc des économies sur ce poste. Mais également moins d’apports externes dans votre jardin.

2. Les types de jardin sec les plus populaires

Tout d’abord, nous retrouvons le jardin sec méditerranéen. Sûrement le plus populaire et le plus répandu. Il est un mélange de végétaux aromatiques et de plantes vivaces. S’entremêlent des arbres et arbustes fleuris aux pierres sèches et minérales. Pour un jardin méditerranéen réussi choisissez des plantes résistant à la chaleur, à l’ensoleillement ainsi qu’au vent important.

Optez pour tout ce qui est lavandes, succulentes ou encore graminées. N’oubliez pas de prévoir un coin d’ombre avec pour mot d’ordre authenticité et naturel.

Ensuite, le jardin sec le plus esthétique et le plus zen est sans doute le jardin minéral japonais. Il repose sur certains préceptes : formes arrondies, asymétrie dans le positionnement des minéraux et végétaux. Il est à la fois précis et net tout en étant harmonieux et délicat.

Le jardin minéral japonais se divise en plusieurs espaces distincts. Avec des graviers et de la roche à la place des massifs habituels. Il s’agrémente également de divers éléments de décoration d’inspiration asiatique. Ce jardin sec sera en majorité minéral et seulement parsemé de quelques plantes triées sur le volet.

Le troisième jardin sec le plus répandu et le plus impressionnant est le jardin désertique. Composé principalement de minéraux type sable et pierres désertiques ainsi que de succulentes et cactées. C’est un style de jardin sec de plus en plus tendance et recherché mais qui ne peut être mis en place que dans certaines zones géographiques qui répondent aux exigences climatiques de ce dernier.

Enfin, le jardin sec de style contemporain regroupe des styles et des usages multiples selon les besoins et envies de chacun. Pour ce qui est des grandes étendues au sol, la pelouse est remplacée par des couvre-sol et les espaces extérieurs panachés entre terrasse et allées. Les matériaux sont en majorité inerte comme du bois, du minéral ou encore du béton. L’avantage de ce jardin style contemporain est de ne pas s’enfermer dans un style trop restrictif comme les précédents. Il permet en effet d’avoir des végétaux peu gourmands en eau, mais également très adaptés à la zone géographique et adaptables au plus près de vos besoins et envies.

3. Quelles étapes lors de la création d’un jardin sec ?

En premier lieu, il faut s’assurer que la zone géographique et notamment le climat peuvent convenir à l’aménagement d’un jardin sec.

Pour cela quelques règles s’imposent : la nature du sol est à vérifier, il doit être sabloneux ou caillouteux dans l’idéal. Si ce n’est pas le cas et qu’il a une tendance à rester humide il faudra le drainer en ajoutant des matériaux tels que du sable de rivière ou du gravier. Il peut également être nécessaire de déposer un feutre ou un géotextile après avoir désherbé.

Une fois le sol préparé, il vous faut sélectionner vos plantes en fonction du résultat que vous désirez.

La plantation se fait en automne si possible et vous devrez arroser régulièrement ses dernières la première année car elles ne pourront pas vivre en totale autonomie au commencement.

Vous pouvez finaliser votre réalisation avec un paillage minéral en fonction du style que vous avez adopté.

4. Quelles plantes pour un jardin sec ?

Les plantes utilisables pour un jardin sec sont diverses et variées. Néanmoins, nous pouvons en évoquer une liste non exhaustive pour vous inspirer en fonction du style que vous choisirez.

Pour un jardin méditerranéen optez pour des succulentes, mélangées aux plantes aromatiques traditionnelles (Lavande, laurier-sauce, romarin, etc) et aux arbres majestueux tel que l’olivier. Pour une ambiance bord de mer, le pin parasol ou un alignement de cyprès de Florence sont un excellent choix (découvrez notre guide pour bien choisir son arbre).

Concernant le jardin japonais, tournez-vous vers les bambous ou les juniperus taillés en Niwaki (nuage) pour des grands sujets. Pour les plus petits optez pour des graminées (Stipa et Pennisetum alopecuroïdes par exemple). N’oubliez pas d’alterner les espaces au sol couvert de mousse avec ceux plus minéraux pour accentuer le contraste et segmenter les espaces.

Enfin, pour ce qui est du jardin désertique les cactées restent la solution numéro un. Mixés avec des graminées, succulentes ou encore des aloés et agaves. Pour les plus grands sujets, prévoyez des palmiers par exemple.

5. Quels minéraux pour un jardin sec ?

Les minéraux pouvant entrer en application dans le cadre d’un jardin sec sont nombreux et ont de multiples applications différentes. Par exemple, des graviers ou gravillons roulés ou concassés peuvent servir à habiller de grandes surfaces.

Les minéraux de plus grande taille sont quant à eux adaptés pour marquer des délimitations dans l’espace mais également pour servir de sujet au même titre qu’un végétal pour les mieux formés d’entre eux.

Enfin, les paillis minéraux sont aussi bénéfiques pour les plantes qu’esthétiques. Au moment de choisir, vous pouvez vous tourner vers la pouzzolane, le gravier concassé ou encore les pétales d’ardoise.

Le jardin sec, en résumé

Pour conclure sur le jardin sec, ses avantages et ses formes sont multiples. Vous l’aurez compris, il n’y a pas une façon unique d’envisager un jardin sec mais il est à composer en fonction de vos besoins et envies.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous pourréaliser ce type d’aménagements, c’est possible. Il vous suffit de cliquer sur le bouton « Prendre rendez-vous » en bas à gauche de la page. Pour voir nos dernières réalisations et vous inspirer, n’hésitez pas à nous suivre sur Instagram !

Abonnez-vous à notre Newsletter

Et Recevez chaque mois nos nouveaux articles et dernières nouveautés !

À découvrir

installer un arrosage automatique
Tops

5 raisons d’installer un arrosage automatique

L’arrosage automatique est un procédé d’irrigation continue qui couvre plusieurs sortes d’arrosage tels que l’arrosage enterré, l’arrosage par micro-aspersion, ou encore l’arrosage goutte-à-goutte. Chacun de

Vous avez des besoins en entretien ou création de jardin ?

Prenez rendez-vous directement dans notre agenda !